Cabinet de psychothérapie
Accompagnement et soutien individuel / couples

POURQUOI PLEURER EST NÉCÉSSAIRE ?


POURQUOI PLEURER EST NÉCESSAIRE ? Ou : À quoi ça sert de pleurer ???

 

Jusqu’à l’époque de Napoléon pour les hommes ET les femmes pleurer, était la preuve d’authenticité et de forte sensibilité. Nous étions en quelque sorte sur le même pied d’égalité ( à ce niveau là tout du moins )

Les pleurs étaient assimilés à de la purification.

Les chevaliers étaient de valeureux, guerriers et leurs pleurs étaient la preuve de leur authenticité et bravoure .

César pleure, les guerriers pleurent … on parle de larmes glorieuses, de l’armes de sainteté, de piété, de contrition, de repentance, de pardon… Toute une palette riche explorée avec fierté et revendication!

Avec l’arrivée du service militaire, ces pleurs ont été réservés à une certaine catégorie d’individus : les femmes avec tout le lot de séparation et de sexisme entre la jante forte masculine et …faible féminine.

Et depuis on lutte bien souvent ou on s’excuse de ne pas se retenir… y compris en arrivant "en séance ce chez son psy "!

Alors l’idée m’est venue de vous écrire, quelques explications nécessaires sur les pleurs…

Et NON, vous n’avez pas à vous excuser de verser des larmes et voici pourquoi :

Notre corps est une machine extrêmement bien faite alors comprenons ce qu’il fait lorsqu’il nous fait pleurer : Posons nous cette question fondamentale et revenons à l’essentiel alors que nous retenons souvent ces larmes:

PHYSIOLOGIQUEMENT À QUOI SERVENT NOS PLEURS ?

 

Lors d’un épisode difficile de stress, de tristesse, de douleur ( parfois aussi de joie très intense ) notre corps doit faire face à une production intense de trois hormones :

* Cortisol

* d’Adrénaline

* Noradrénaline 

Ces hormones ne doivent pas saturer trop longtemps notre organisme ! Car elles empoisonneraient alors notre corps.

Lorsque l’on dit qu’une période de stress trop importante est dangereuse, c’est qu’une production de cortisol sur du long terme et qui s’accumule, le corps s’empoisonne et cela entraîne des troubles plus ou moins importants, allant jusqu’à des pathologies extrêmement graves.

Alors avec les LARMES le corps libère deux autres hormones puissantes : l’Endorphine et l’ocytocine :

L’ENDORPHINE est une hormone qui a une action anxiolytique, antalgique et relaxante.

L’OCYTOCINE elle, diminue l’anxiété et sécurise. C’est un peu "l’hormone de la tendresse ". La tension alors baisse. Les larmes viennent donc nous aider !

 

Ces deux hormones aident à nettoyer, libérer afin que le corps ne sature pas.

Il est incroyable de savoir que les larmes sont composées d’ANTICORPS et quelles sont lorsqu’elles sont émotionnelles bourrées de PROTÉINES qui soulagent les douleurs et même D’ENZYMES qui favorisent l’élimination des bactéries !!

Les larmes viennent également apporter de l’hydratation qui contribue aussi à la diminution du cortisol !

Le corps donc en envoyant des pleurs ACTIVE le système nerveux : afin de le maintenir dans un état de détente optimum malgré l’agression ou l’émotion qu’elles qu’elles soient !

 

Le stress entraîne une baisse de sérotonine (un neurotransmetteur essentiel ) qui est responsable de l’équilibre de l’humeur. On l’appelle l’hormone du bonheur. Sa carence peut impacter les reins et le cœur. Il est alors nécessaire de ramener dans l’organisme de la détente, et notamment en faisant baisser la tension artérielle… par les pleurs et leurs effets secondaires notamment

 

Accessoirement, le pleur est un SIGNAL qui permet à l’entourage d’être conscient de l’état de la personne en difficulté afin de lui apporter un soutien émotionnel. C’est une façon inconsciente (ou non) de demander de l’aide.

Il est essentiel donc de revenir à un principe de réalité : les larmes viennent nettoyer et balayer ce flot d’hormones que le corps à déclenché lors d’émotions ressenties et qui empoisonnent le corps si elles saturent l’organisme. Ce qui explique le soulagement ressenti après avoir pleuré… Le corps a fait son job! 

La TENSION a véritablement diminué de manière physiologique après des pleurs. Et alors cela contribue à réduire notre niveau d’angoisse, d’intensité d’émotions nocives et nous permet d’envisager la situation sous un autre angle, afin de trouver des réponses, des solutions plus adéquates avec calme. On peut ainsi, grâce au soulagement apporté des pleurs voir les situations avec plus de lucidité et de clairvoyance.

Alors voilà, autant de raisons d’accepter ce que le CORPS nous envoie lorsqu’il nous fait pleurer ! CAR IL SAIT TOUJOURS CE QU’IL FAIT !

 

Et si, maintenant que l’on sait tout ça, nous lui faisions plus confiance ?

 

                                                                               Valérie THÉRY

                                                                       Cabinet de psychothérapie

                                                                      www.Valerie-thery-therapie.fr


Derniers articles

LA CONSTRUCTION DU COUPLE

L'hypersensibilité... phénomène de mode? ou tout simplement ...enfin !

POURQUOI PLEURER EST NÉCÉSSAIRE ?

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.